Cie le grand o - animalentendu

Spectacle circassien chorégraphique et chanté

En création

Une recherche troublante, acrobatique et décalée sur la relation entre l'humain et les animaux dans le contexte de l'anthropocène

 

Ils sont trois hommes, une femme; quatre animaux ensemble sur le pavé d'une rue, chacun encombré de leur cortex frontal surdéveloppé, et de la maladresse de leur deux pattes. Face à l’apparente déconnexion de l’homme de la nature et de sa propre animalité, ils s'engagent dans une recherche troublante, acrobatique, intime et décalée: comment déconstruire le mythe du propre de l'homme, et redéfinir notre rôle en tant qu'espèce parmi le reste du vivant ?

 

A travers un langage chorégraphique mélant théâtre corporel, danse et acrobatie, des chants polyphoniques Georgiens, et une parole tant tôt tâtonnante, tantôt claire et lucide, ils vivent l'impossibilité de s'extraire de leur propre humanité et la responsabilité qui nous incombe vis à vis du vivant.

 

Ils apparaissent au coin de la rue ou à l’orée d’un parc. Leurs corps s’inscrivent dans le paysage comme des anomalies, ils grimpent, sautent, sentent.. Face à eux nous sommes les témoins d’une recherche troublante, acrobatique, intime et décalée: la recherche de l'humain à son propre corps, à son animalité et à sa nature. Le langage chorégraphique mêle théâtre corporel, danse et acrobatie, dans une succession de quatuor dansés, de duos ou encore de solos d'acrobates-danseurs.


La parole, tant tôt tâtonnante, tantôt claire et lucide donne à entendre l'impossibilité de s'extraire de notre propre humanité et la responsabilité qui nous incombe. Les chants polyphoniques originaires d'Europe de l'est et en particulier de Géorgie sont les principaux supports musicaux du spectacle. Les dissonances caractéristique de ces chants font entendre la tension qui existe ente la beauté de l’expression humaine et son penchant pour la cruauté, tout en symbolisant la force du collectif. 

 

Télécharger
Dossier de création Animalentendu.pdf
Document Adobe Acrobat 6.2 MB

dates du processus de création :

10-14 Juin 2019 : Résidence de recherche au Parc de Branféré. Immersion auprès des soigneurs.
28 Octobre - 2 Novembre 2019 : Première résidence de recherche chorégraphique chez la cie Schpouki Rolls.
15 Novembre - 10 Décembre 2019 : Travail Acrobatique et apprentissage de chants polyphoniques.
23-27 février 2020 : Résidence musicale chant polyphonique. Regard extérieur : Elise Fouassier
14-22 Mars 2020 : Résidence chorégraphique et travail dans l'espace public. Regard extérieur : Claire Ducreux
25-31 Mai : Résidence de travail acrobatique. Option envisagé l’espace périphérique. Regard extérieur : Iesu Escalante
Juin 2020 : Résidence au CNAREP le Fourneau pour l’espace public. Expérimentation auprès des publics et mise en réseau.

Juin, Juillet Août 2020 : Avant-premières en espace public.